Actualités de l'Université


Nouveau
Le Pr. Tahar Hadjar donne le coup d'envoi des inscriptions universitaires
pour le master à distance

Master en ligneLe Pr. Tahar Hadjar  Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a donné samedi 26 Novembre 2016 au niveau de la  faculté de Droit (Saïd Hamdine) de l'Université Alger (1), Benyoucef Benkhadda,le coup d'envoi officiel des inscriptions universitaires pour le master à distance

Intervenant à l'ouverture d'une Journée d'information sur l'enseignement à distance, M. Hadjar a indiqué que ce genre de formation était dicté par la réalité, au regard du nombre important d'élèves désirant poursuivre des études supérieurs.Pour assurer ce genre de formation, l'Université algérienne est appelée à s'adapter au développement technologique qui permet à l'étudiant d'entrer en contact avec l'administration sans avoir à se déplacer.

Le ministre a rassuré les nouveaux étudiants que le Master à distance avait la même valeur que le Master classique", ajoutant que la durée de formation est de deux ans.

Les études sont assurées via internet, et chaque étudiant disposera d'un mot de passe pour recevoir ses cours ou contacter l'administration de l'université, mais lors des examens il devra se déplacer pour les passer comme tout autre étudiant disposant d'une place pédagogique.

Dans ce cadre, Le vice-recteur charge de la pédagogie de l'université Alger 1, Aziz Sellami a annoncé  que  500 étudiants sur 1.500 candidats, ont été inscrits au sein de son établissement.

La 1ere journée d'information a été marquée par une forte affluence des étudiants vers les cinq universités pilotes pour s'inscrire et recevoir des explications sur les moyens et techniques de contacter l'administration et les maîtres conférenciers.

Nouveau
Liste nominative révisée après traitement des recours des bénéficiaires des logements de fonction incessibles

logement

La commission chargé de l’étude des recours relatifs à la liste des bénéficiaires des logements de fonction incessibles (48 logements) s’est réunis sous la présidence de monsieur le vice-recteur chargé du développement et de la prospective en la présence de tous les membres de la commission ainsi que les concernés … lire la suite.

Nouveau
 Concours de procédure fictive en matière de droit de l'OMC/ELSA
Afrique du Sud : 09-13 Avril 2017

emc elsa


Nouveau

Réunion avec les enseignants nouvellement recrutés


Nouveau
Des mesures et procédures visant à faciliter la soutenance des thèses des doctorats dans les délais fixés

Soutenance doctorat

Le Pr. Tahar Hadjar,  Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé jeudi 24 novembre 2016,  devant les membres du conseil de la nation et  en réponse à une question  sur des difficultés rencontrés par les doctorants-chercheurs pour la soutenance de leur thèse, comme l'obligation de publier un article dans l'une des revues académiques scientifiques spécialisées et agréées, que son département ministériel a pris , une série de mesures et procédures visant à faciliter la soutenance des thèses des doctorats dans les délais fixés.  Parmi la série des mesures adoptées, figure l'obligation faite aux organismes administratifs et scientifiques habilités au niveau des universités de procéder au traitement des dossiers de thèses de doctorats dans les délais légaux, a-t-il indiqué.

A ce titre, le ministre a révélé que l'ensemble de ces mesures avait permis aux doctorants de soutenir leur thèse, ajoutant que son département avait enregistré la soutenance de plus de 2.600 thèses en 2014 et de 3.000 thèses en 2015.

En outre, le secteur a mis sur pied un Comité scientifique national chargé de l'accompagnement des rédactions au sein des revues scientifiques universitaires et de leur reclassement selon des critères scientifiques, à même d'aménager des espaces pour la publication scientifique des enseignants, chercheurs et doctorants dans diverses spécialités.

Interrogé par un autre membre concernant l'ouverture d'une faculté de médecine à l'université de Chlef, le ministre précise que cette ouverture était soumise à un cahier des charges et qu'elle elle était également tributaire de la réunion d'un certain nombre de critères scientifiques pédagogiques et structurels, en plus de la disponibilité d'enseignants pour l'encadrement, de centres de formation hospitalo-universitaires ainsi que l'accord des services habilités du ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière.

Répondant à une question sur la traduction en Algérie notamment technique, le ministre a affirmé que le problème se posait toujours pour la traduction en arabe d'ouvrages scientifiques, précisant que cela exigeait de conjuguer les efforts en mettant à contribution les centres arabes spécialisés dans les domaines scientifiques.

M. Hadjar a annoncé que son secteur œuvrait à appuyer la formation en matière de traduction simultanée dans certaines universités à Alger, Annaba, Constantine et Bechar en Master 2, précisant que 26 projets de recherche en traduction avaient été lancés.

Concernant la publication scientifique, le ministre a indiqué que l'Office des publications universitaires avait assuré la traduction de 220 ouvrages scientifiques dont 71 titres en sciences exactes et 99 titres en sciences médicales écrits en français, en anglais et en russe.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 [ 67 ] 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103